Charlevoix - Une région sculptée par le ciel

 

Il y a 400 millions d'années environ, une météorite de 4,5 km de diamètre frappait la Terre, sculptant ce que les premiers colons allaient éventuellement appeler Charlevoix.

Cette région, petite partie de la future Amérique du Nord, était très différente d'aujourd'hui. Elle était d'ailleurs positionnée au sud de l'équateur!

400-Ma-Moll_Dev_GPT-min-1.jpg

Un tel événement astronomique bouleverse inévitablement le paysage, tout comme le sous-sol. Depuis 400 millions d'années en outre, la tectonique de plaques a grandement modifié la croûte terrestre tout en déplaçant les continents de plusieurs milliers de kilomètres. Aussi, des dizaines d'ères glaciaires ont eu lieu; les glaciers sont des agents d'érosion puissants, sans compter les autres comme le ruissellement, le vent, etc.

 

Pour ajouter à la complexité, Charlevoix est à la jonction de trois des quatre grandes régions du Québec, qui n'ont pas la même origine géologique: le Bouclier canadien, les Basses-Terres-du-St-Laurent ainsi que les Appalaches. Les nombreux affleurements rocheux accessibles de Charlevoix reflètent donc cette diversité géologique hors du commun.

 

Le projet de Géoparc de Charlevoix

L'Observatoire de l'Astroblème de Charlevoix travaille à faire découvrir auprès de tous les publics le passé tourmenté de la région de Charlevoix et ce, depuis 2014.

Faire reconnaître par l'UNESCO les sites et les paysages de portée géologique internationale que possède Charlevoix est donc la suite logique à notre travail d'éducation, de mise en valeur et de protection.

 

"La région mérite d'être un Géoparc, et nous avons l'appui pour y arriver."

Pierre Verpaelst, Ph.D.

Membre du CA de Sciences@CECC, et géologue instigateur du projet.

Mission, vision et valeurs du futur Géoparc de Charlevoix:

Mission

Mettre Charlevoix en valeur par son origine météoritique d’importance géologique internationale selon le modèle global de protection, d’éducation et de développement durable que sont les Géoparcs mondiaux UNESCO.

 

 

Vision

Inscrire Charlevoix au sein des Géoparcs mondiaux UNESCO d'ici 2024; le premier géoparc dans un cratère d’impact météoritique.

 

 

Valeurs

Éducation et divertissement

Prise de conscience

Appropriation et fierté

Préservation et postérité

Inclusion

L'Observatoire de l'Astroblème de Charlevoix est le centre d'interprétation régional voué à démystifier l'Astroblème de Charlevoix. L'aspect éducatif du futur Géoparc de Charlevoix émanera donc naturellement de cet entité. De quelle manière? Plusieurs organisations offrent déjà de superbes activités récréotouristiques dans la région. En plus d'être fédérateur, l'équipe scientifique de l'Observatoire contribuera à leur ajouter un fascinant volet éducatif, en plus d'être complémentaire d'une activité à l'autre.

"Charlevoix, par son origine météoritique extraordinaire, constitue une cicatrice de la formation de la Terre. Ceci doit être reconnu mondialement comme étant un lieu emblématique de l'histoire de notre planète."

 

Jean-Michel Gastonguay M.Sc.

Président de Sciences@CECC et fondateur de l'Observatoire de l'Astroblème de Charlevoix

Professeur de physique, d'astronomie et de Sciences de la Terre au Centre d'études collégiales en Charlevoix

Le Géoparc de Charlevoix fédère les forces récréotouristiques régionales, dont celles-ci:

Réserve de la Biosphère
Parc national des Grands-Jardins
Parc national des Hautes-Gorges
Le Train de Charlevoix
Katabatik
Héli-Charlevoix
Centre écologique Port-au-Saumon
La Traversée de Charlevoix
Premières nations Innus
Show More

Avec l'appui de:

Charlevoix s'ajoutera alors à la liste grandissante des Géoparcs canadiens UNESCO de PercéStonehammer, Tumbler ridge, Cliffs of Fundy et Discovery, ainsi qu'à celle des Géoparc mondiaux UNESCO

© Sciences@CECC March 26th 2021

Sciences_CECC_Noir_PNG.png